Potographies OdLD

Yazemeenah Rossi … « La sirène de Douarnenez »

by OLIVIER DESCOINS

S’il n’est pas rare de croiser des dauphins dans la sublime baie de Douarnenez en Bretagne,  il est en revanche plus rare de croiser une sirène…

 

J’ai eu cette chance. La sirène s’appelle Yazemeenah Rossi,  et lorsqu’elle ne se baigne pas dans les eaux fraîches de la pointe bretonne, on peut la retrouver à Malibu en Californie où elle a élu domicile depuis une dizaine d’années.

 

 « Je vivais auparavant à New York, j’ai pris un billet pour Los Angeles et j’y suis restée. »

 

 Les sirènes n’ont pas d’âge et pourtant notre sirène revendique le sien haut et fort.

 

 « J’ai 63 ans, je suis une maman comblée qui a prit deux fois 28 kilos pendant ses grossesses et je suis également une grand-mère épanouie. »

 

 Ce qui frappe le plus lorsque l’on rencontre Yazemeenah Rossi, ce n’est pas sa silhouette élancée qui défit l’apesanteur, ni son port de tête altier,  ses attaches fines ou sa longue chevelure argentée mais son énergie qui emplit tout l’espace.

 

Top-modèle, créatrice, égérie,  photographe, directrice artistique, Yazemeenah est avant tout  une Artiste et une femme libre.

 

 « J’ai une nature enthousiaste, je peux rester des heures à regarder le ciel se refléter sur la mer. »

 

 On comprend pourquoi la belle est suivie comme une rock star sur les réseaux sociaux.

 

 « On me demande beaucoup de conseils : mes secrets pour être en forme ? Pour rester jeune ?  Je réponds souvent que pour être en harmonie, il suffit parfois de regarder du côté de ses petits « défauts » c’est souvent là que réside la clef.»

 

Yazeemenah semble être en congruence parfaite avec elle-même.

 

Invitée de prestige sur la première édition du GRAND PRIX VALDYS – multi 50,

 

Yazemeenah Rossi n’a pas hésité à naviguer sur les trimarans, aussi à l’aise sur les filets des multicoques que dans l’eau, notre sirène à gagner très rapidement la confiance et l’admiration des skippers et des équipages.

 

Il faut dire que Yazemeenah a grandi en Corse au milieu des plages et que l’eau c ‘est toute sa vie…

 

« J’ai la chance de vivre à Malibu sur la plage, face à l’océan c’est magnifique !

 

Ici à Douarnenez la lumière est merveilleuse, on peut faire 100 fois la même photo, la lumière sera toujours différente, c’est magique ! »

 

Il y a quelque chose de doux, de tendre et d’enfantin chez Yazemeenah Rossi qui fait du bien et qui est contagieux.

 

Une séance photo s’est rapidement improvisée sur la baie de Douarnenez, la sirène s’est muée en top-modèle qui n’a pas hésité à s’allonger sur un matelas d’algues froides et humides le temps d’un shooting express.

 

Je vous laisse admirer le résultat…

 

D’illustres navigateurs ont dit avoir rencontré des sirènes :

 

Christophe Colomb, en 1493, en aurait vu trois près des côtes de Saint-Domingue…

 

Et si Yazemeenah Rossi n’avait pas vraiment 63 ans….?

 

Facebook5k
Facebook
LINKEDIN
INSTAGRAM23k