STEPHANE BOLONGARO

UN ART DE VIVRE … DE CHIEN !

by Mario de Castro

 

UN ART DE VIVRE … DE CHIEN !

 

Par : Mário de Castro

Il croit avant tout à l’émotion, à l’humain et son art s’évertue à retrouver l’intensité naturelle de ceux qui n’étant pas des experts lui restituent des émotions, naturelles et sans aucune retenue, le temps d’un regard !

Pourquoi est-ce que nos amis à quatre pattes ne pourraient-ils pas se tenir debout? L’artiste Stéphane Bolongaro dont l’allure bon enfant décontractée et doté d’un sens de l’humour remarquable, a été marqué au cours de son enfance par le jack russell de sa mère antiquaire, a sculpté dans un bloc de polystyrène une réplique géante de ce même chien qu’il appelle TOTOR.

Inventeur précoce, il a commencé dès l’âge de cinq ans à dessiner et vendre lui-même ses œuvres.

TOTOR a fait une sortie d’atelier…

Partageant sa vie entre la Côte d’Azur et les États-Unis, c’est en plein cœur de Nice, sa ville natale, à la Promenade du Paillon, qu’il a installé le 2 mars dernier, TOTOR , son jack russell géant de trois mètres, blanc et orange, appuyé contre un cyprès. Une installation éphémère, le temps d’une matinée, face au miroir d’eau, TOTOR n’a laissé personne insensible.

Ses inspirations artistiques et son culte du gigantisme ont été fortement influencés par ses deux mentors et amis aujourd’hui disparus : Arman et Sosno. Arman, membre du Nouveau Réalisme, a véhiculé dans ses œuvres l’émergence d’un Pop Art imprégné de la philosophie et de l’esthétique du dadaïsme. De ses accumulations célèbres dont il a été précurseur en « démontant » la société de consommation émergente depuis les 60ies, on retiendra sa monumentale sculpture Long-Term parking (1982), œuvre surréaliste qui a marqué les esprits par l’empilage de 60 voitures plongées dans du ciment. Sacha Sosno , lui, est l’un des théoriciens de l’École de Nice très lié à une certaine idée de l’indépendance vis à vis de l’académisme et auteur de la Tête carrée qualifiée comme la toute première sculpture habitée, qui abrite les locaux administratifs de la bibliothèque centrale de Nice de ses 30 mètres de haut sur la promenade des Arts.

Pas étonnant que Stéphane Bolongaro, créatif inné, s’amuse avec ce que la vie lui offre et pigmente chacune de ses créations d’une insolence qui lui est propre. Repiquant ici et là des réminiscences du Pop Art et des glorieuses années 70, son énergie inépuisable le porte sans cesse vers des rêves de gigantisme et des réalisations telles cette ville d’artistes aux USA, où chaque maison serait une œuvre d’art , habitable et autosuffisante à laquelle il tient fermement (secret en gestation). D’ailleurs son « Totor le patienteur » version XXXL de 15 mètres de haut, devrait bientôt s’appuyer contre un building américain. Ce rêve, il le caresse tout en grandeur. Chaque fois qu’il se rend en Amérique depuis la Côte d’Azur, il emprunte la voie des mers qui le fait transcender toutes limites et lui permet de s’adonner à ses croquis, prémices de ses futures créations.

Bien sûr, il y a Totor et la race canine que Stéphane Bolongaro affectionne mais aussi la gente féminine.  Pour elle, il a conçu le « Spray anti femme chiante » et pour faire bonne mesure le « Comprimé qui rend beau et intelligent »… séries à suivre !

 L’appel de Monte-Carlo.

Un aïeul banquier à New York en 1860 et un grand-père artiste-peintre, Léon Louis Charles-Roux (1899-1995), qui exposait au  Salon des Indépendants en 1929 avant de rejoindre la Principauté de Monaco avec sa collection d’art pour devenir directeur de la scénographie de l’Opéra de Monte-Carlo (1936).

Retour sur Monte-Carlo oblige, Stéphane Bolongaro se prépare à mettre en scène dès le 28 mars 2017, une trentaine d’œuvres au Musée de l’Automobile, sous le Haut Patronage de S.A.S le Prince Albert de Monaco. L’effervescence est au rendez-vous pour dévoiler la Smart TOTOR, une série limitée de 8 modèles entièrement customisés version Bolongaro. Le maire de Miami comptera parmi les invités car sa ville accueillera dans le courant de l’année cette exposition.

Musée de l’Automobile de Monaco 5, Terrasse de Fontvieille.

98000 Monaco

 du 29 mars 2017

Pour une durée de six semaines.

www.stephanebolongaro.com

 

Facebook5k
Facebook
LINKEDIN10k
INSTAGRAM23k