LOUIS VUITTON DÉFILÉS

 1998 : LE CHOIX DE LA MODE

 Par : Mário de Castro

Le credo qui est celui de la Maison depuis 1854, demeure inébranlable : inventivité, savoir-faire, qualité, tradition du luxe.  En 1998, désireuse d’élargir le champ de ses activités, la Maison Louis Vuitton s’est ouverte à la mode. La direction artistique de ce nouveau secteur a été confiée à Marc Jacobs, jeune styliste new-yorkais, déjà célèbre à Manhattan, venu vivre et travailler à Paris pour l’occasion. Un succès sans précédent

s’en est suivi, renforcé par les collaborations pionnières avec des artistes internationaux tels que Takashi Murakami, Richard Prince et Stephen Sprouse.

Si l’audace, l’ingéniosité, l’originalité, voire l’humour sont des ingrédients incontournables de la mode, force est de constater que ni Louis, ni Georges, ni leurs successeurs n’en ont manqué.

Dès ses débuts, Louis Vuitton a d’ailleurs entretenu avec Charles-Frédéric Worth, le couturier favori de l’impératrice Eugénie, une fructueuse complicité. L’un habitait Suresnes, l’autre Asnières ; on se fréquentait en voisins.

Louis Vuitton Défilés (Catwalk) réunit pour la première fois l’intégralité des collections de la Maison, conçues par son premier directeur artistique Marc Jacobs (de 1998 à 2013), puis par Nicolas Ghesquière, aujourd’hui directeur artistique des collections femme. Chaque collection est présentée par un texte de Louise Rytter et amplement illustrée des looks

iconiques et de vues de détails.

Une anthologie, introduite par Jo Ellison qui retrace de manière inédite l’évolution de la femme Louis Vuitton. L’irruption de la mode chez Louis Vuitton a eu bien d’autres conséquences qu’un simple changement d’image. Les magasins se sont en effet transformés de façon radicale. Aux produits liés au voyage et à la maroquinerie se sont venus se rajouter vêtements, souliers, accessoires, joaillerie…la mode, en perpétuel devenir,  a propulsé la Maison dans une ère nouvelle. Fashionistas et aficionados, bonne lecture !

LES AUTEURS

Jo Ellison est Fashion Editor au Financial Times

et auteur de l’ouvrage Vogue : The Gown. Louise Rytter est commissaire d’exposition de mode freelance, écrivain et éditrice. Elle est également Content Editor pour « We Wear Culture » au sein

du Google Cultural Institute et a été l’adjoint du commissaire du Victoria and Albert Museum.

www.louisvuitton.com

Facebook5k
Facebook
LINKEDIN
INSTAGRAM23k