Avant-première « LE BRIO »

By Olivier Descoins

C’est à Paris, le 21 novembre 2017, qu’a eu lieu l’avant-première du nouveau film de Yvan Attal « Le brio » au cinéma Gaumont Opéra en présence de toute l’équipe du film.

De nombreuses personnalités telles que Jane Birkin, Flavie Flament, Chantal Lauby, Lisa Azuelos, Victoria Bedos ou encore l’ancien ministre Manuel Valls et sa femme avaient tenu à être présentes pour cette comédie très attendue qui parle d’éloquence avec élégance et intelligence.

Camélia Jordana tout de noir vêtue à tenu à chanter une chanson en guise d’introduction, acapella en arabe et sans micro qui dit « mon drapeau est bleu… blanc… rouge » qui fut très applaudie.

Neïla Salah, (Camélia Jordana véritable révélation) est une jeune étudiante en droit qui vit en banlieue et qui se retrouve, par un tour de passe-passe pas très net et presque malgré elle, embarquée dans un concours d‘éloquence, coaché par Pierre Mazard (Daniel Auteuil au sommet de son art) un vieux prof de droit réac, ancré dans ses habitudes et ses certitudes qui vit à quelques pas du Panthéon.

Une rencontre qui va bouleverser le destin de ces deux personnages que pourtant tout oppose…

Un film incroyable de justesse et de finesse qui parle vrai.

Un scénario ciselé par deux jeunes scénaristes Yaël Langmann et Victor Saint Macary qui ont su trouver les mots justes.

C’est vraiment très drôle et très émouvant sans tomber dans le cliché.

Une réalisation brillante d’Yvan Attal.

Dans ce casting sans faille on notera la performance de Yasin Houicha  le « Prince » de Neïla qui crève l’écran et celle de Nozha Kouadra qui joue la « jeune » maman de Camélia Jordana tout en finesse.

A l’issu de la projection où le film fut applaudi pendant de longues minutes, tous les invités se sont retrouvés au Buddha Bar pour une after party organisée part Five Eyes Productions où l’on a pu croiser Daniel Auteuil qui confiait à Nozha Kouadra combien il était heureux de pouvoir jouer dans un film aussi audacieux, Camélia Jordana qui fut très photographiée, Yasin Houicha qui était visiblement très heureux de se retrouver là,

la photographe Peggy Mella qui expose actuellement 73 rue de scène qui confiait sa passion pour les sushis du Buddha Bar, Yvan Attal qui passait de tables en tables. On remarqua à peine la présence de la princesse Charlotte Casiraghi venu soutenir le jeune producteur du film Dimitri Rassam en toute discrétion.

Le champagne coula à flots jusque tard dans la nuit pour célébrer avec brio un film qui risque fort de devenir CULTE…

Facebook5k
Facebook
LINKEDIN
INSTAGRAM23k