GUIDE

« MA VIE A PARIS 2017 »

 ASTIER DE VILLATTE

by Olivier Descoins

« MA VIE A PARIS 2017 »

Dimanche 27 novembre 2016, chez Antiquités Rodriguez, aux Puces de Saint Ouen, les Editions Astier de Villatte présentaient leur tout nouveau guide 2017 »MA VIE A PARIS » et son supplément « MA VIE AUX PUCES », fraichement sorti de leur propre imprimerie (la dernière imprimerie typographique à produire des livres en France).
Le guide et sa désormais célèbre tranche dorée est comme à chaque fois imprimé au plomb sur papier bouffant et recouvert de son papier plastique qui fleure bon la rentrée des classes.
Comme à l’accoutumé, les deux fondateurs Benoît Astier de Villatte et son fidèle complice Ivan Pericoli avaient mis les petits plats dans les grands pour recevoir leurs invités et c’est autour d’un brunch pantagruélique  mais « à la bonne franquette » comme toujours, que nos deux esthètes, dont le bon gout n’est plus à prouver, dédicaçaient cette nouvelle édition enrichie de nouvelles adresses.
La maison Astier de Villatte a su, en deux décennies à peine, imposer un véritable art de vivre à la Française qui fascine et fait rêver bien aux delà de nos frontières.
Il fait frais sur Paris ce jour là mais hors de question de rater un évènement Astier de Villatte et encore moins la sortie du guide 2017.
A quelques encablures de Antiquités Rodriguez , c’est jour de marché près du métro Garibaldi et sa faune cosmopolite.
Encore quelques centaines de mètres et j’aperçois l’enseigne du célèbre antiquaire.
A l’entrée de cet immense espace hors du temps ou une porte de templier côtoie un fauteuil design, une boiserie louis XIV, une porcelaine de Sèvres… Une baraque à frites, présente pour l’occasion, ravit les plus petits et les plus grands nostalgiques de fêtes foraines ; un peu plus loin, sur de  grandes tables ornées de nappes blanches, des plateaux de fromages fins, des pains surprises, des viennoiseries de toute sorte, des assiettes remplies de mets délicieux (le tout en céramique Astier de Villatte of course). Sur une cheminée en marbre rose, un jolie bouquet de fleurs coupées dans un vase blanc qui porte l’inscription « Paris ».
Pour les invités les plus téméraires, du champagne, pour les autres, plus sages, café, thé et jus de fruits frais.
Un peu plus loin, dans un renfoncement, une dame d’un certain âge aux cheveux blancs, très chic dans un petit cardigan en cashmere bleu lavande sur lequel est épinglé une jolie broche désuète tire les cartes à une jeune eurasienne.
« Elle est incroyable, vous devriez la consulter, tout ce qu’elle prédit se réalise ! C’est un ange gardien »
je ne suis un peu sceptique mais l’occasion s’offre à moi… Je me souviens qu’une de mes amie très spirituelle me répète sans cesse de m’ouvrir à l’inconnu, et comme je suis curieux, je décide donc de me mettre dans la queue ou plusieurs personnes patientes religieusement en silence… C’est enfin mon tour…
« Je suis désolée monsieur, je suis fatiguée, voilà bientôt trois heures que je suis la , il me faut me ressourcer…une prochaine fois avec plaisir»
Elle à réellement l’air fatiguée, je la remercie en me félicitant d’avoir tenté ma chance.
Je croise un ami que je n’ai pas vu depuis longtemps et je me demande pourquoi il tient autant de guides dans ses bras.
« Je profite de l’occasion pour faire mes cadeaux de noël pour mes clients, je sais qu’avec le guide Astier de Villatte je vais faire des heureux.  Pour moi c’est vraiment l’essence du luxe ! ».
Ca y’est , moi aussi j’ai le guide en main, je l’ouvre, le feuillette , je respire le parfum du papier qui me rappelle les vieux livres précieux de la bibliothèque de mes grands parents, cette odeur de papier si singulière qui rend heureux.
Pour un peu j’irai m’asseoir sur un de ces grands fauteuils en velours rouge qui me tend ses bras confortables pour le compulser tranquillement, après tout nous sommes dimanche mais je me ressaisi, il me reste une dernière formalité : obtenir la signature des deux auteurs.
Je me dirige vers le petit salon ou Benoît Astier de Villatte et Ivan Pericoli dédicacent leur nouveau « bébé ».
Sur une immense table en bois, des dizaines de tampons encreurs de toute sorte, des étoiles , des chats, des fleurs, des animaux de toute sorte, des encres de toute les couleurs… Je remets mon exemplaire à nos deux hôtes qui s’amusent à tagger mon guide avec leurs tampons, s’amusant comme deux enfants…
Un mot gentil et une attention particulière pour chacun, Ivan et Benoît sont à l’écoute, curieux du ressenti de leurs lecteurs.
Après un peu d’attente, ca y’est ! J’ai enfin mon guide taggé (pour moi c’est chats, canards et petites étoiles) rempli des meilleurs adresses parisiennes de nos deux esthètes.
Je reprends mon vélo et je n’ai qu’une envie,  être un touriste néophyte dans ma propre ville et redécouvrir PARIS par le prisme de tous ces endroits insolites que le guide me propose d’explorer !
« Insolite, adjectif. Qui provoque l’étonnement, la surprise par son caractère inhabituel, contraire à l’usage ou aux règles ».(Larousse)
Une signature…Plus qu’un mot… Qui pourrait très bien s’appliquer à tout objet griffé ASTIER DE VILATTE…
By Olivier Descoins

Photographies couleur Sophie Delaporte 

Photographies Olivier Descoins

Facebook5k
Facebook
LINKEDIN10k
INSTAGRAM23k