« BELLE TOUTE NUE »

by Olivier Descoins

 « BELLE TOUTE NUE »

DE PLUS BELLE

 

Lundi 6 mars, au Publicis Cinéma de l’avenue des Champs-Elysées, avait lieu l’avant- première du premier film d’Anne-Gaëlle Daval « DE PLUS BELLE » avec, dans le rôle titre, Florence Foresti dans un très joli rôle à contre-emploi.

Arrivée avec un peu de retard, c’est la Florence rigolote qui monte sur la scène pour présenter le film avec toute l’équipe du film…

-« Excusez mon retard, j’ai eu un problème de robe, une fermeture qui lâche et je suis obligée de me présenter devant vous à moitié nue dans une veste de dernière minute…

Isabelle Marant, c’est de la merde ! »

Florence est en forme et ça se voit… La salle est hilare !

-« Je plaisante bien sûr… Isabelle ! Continuez à me prêter de jolies robes, mais là… c’est vrai que… »

Ce film, Florence y tient beaucoup ! Un film de femmes pour les femmes, qui sort le 8 mars… Journée de la femme !

Après la projection, tous les invités se sont retrouvés au Buddha bar, pour un after show organisé par David Setrouk et David Koskievic de Five Eyes Production. On a pu y croiser toute l’équipe du film emmenée par une Florence Foresti toute bronzée entourée de Manu Payet, la toujours séduisante Gabrielle Lazure, Jonathan Cohen, Mathieu Kassovitz et sa compagne Olivia Bonamy, Victoria Bedos, Eli Semoun, l’imitateur et bientôt comédien Mickaël Grégorio, Axelle Laffont, la jolie Naidra Ayadi, Carla GInola ainsi que la comédienne Pauline Lefèvre.

LE PITCH

Tout juste remise d’un cancer du sein, Lucie peine à retrouver une vie normale.

Elle se sent moche, seule et incomprise de tous, sa fille en pleine crise d’adolescence, ne lui fait aucun cadeau. Sa mère est incapable de trouver les mots qui rassurent, sa sœur la culpabilise, seul son petit frère médecin, qui la suit (Jonathan Cohen dans un rôle à sa mesure), sait trouver les mots qui apaisent…

Grâce à une rencontre avec Dalila, personnage fantasque (éblouissante Nicole Garcia),

Lucie-Florence va peu à peu devenir la femme qu’elle a toujours rêvé d’être…

Va-t-elle céder aux avances bienveillantes de Clovis (Mathieu Kassovitz), le prince charmant à moto qui la poursuit…

Un premier film émouvant mais qui nous fait rire… souvent et intelligemment.

By Olivier Descoins

 

 

 

Facebook5k
Facebook
LINKEDIN
INSTAGRAM23k