by Olivier Descoins

« Balance ton livre… »

Il est des rendez-vous qui ne se manquent pas et le grand prix littéraire de la Closerie des Lilas en est un.
Depuis 11 ans, le Prix de la Closerie met en lumière la littérature féminine et récompense chaque année un roman écrit par une femme.
Pour cette nouvelle édition le jury était présidé par la plus fantasque des  écrivaines : Amélie Nothomb
Il est à peine 20 h qu’une foule très germanopratine se presse aux portes de la brasserie mythique du boulevard Montparnasse.
Deux mollosses chargés de la sécurité ainsi qu’une armée de charmantes hôtesses accueillent les invités le sourire aux lèvres et le lilas en boutonnière.
Amélie Nothomb tout de noir vêtue en chapeau haut de forme embrasse les invités comme du bon pain pendant que la plasticienne Orlan habituée des lieux, tout implant dehors et crinière bicolore, se fait offrir une coupe de champagne.

On croise également  Patrick Poivre d’Arvor, Nathalie Rykiel, Tatiana de Rosnay, Philippe Harel, la toujours charmante Christine Orban mais aussi les comédiennes Zoé Félix et Clotilde Coureau, le zébulon Eric Metzger écrivain très sérieux lorsqu’il n’est pas accompagné de son complice Quentin, ainsi que la réalisatrice Agnès Varda venue en voisine.

20 h 30 la Closerie est pleine…
Pour les habitués c’est coupe de champagne, pour les plus téméraires c’est Cosmo ou Mojito…
Les invites picorent façon buffet champêtre puis c’est le moment tant attendu, le jury monte sur l’estrade pour annoncer le grand prix…
C’est la romancière belge Odile d’Outremont très proche de Stéphane de Groudt qui fût sacrée pour son premier roman « Les Déraisons »  sous les applaudissements nourris de l’audience…
La cineaste Agnès Varda s’est vue remettre le prix de l’Académie des Lilas pour l’ensemble de sa carrière.
Très en forme, le regard toujours mutin, elle plaisante et annonce qu’elle part retrouver son grand ami le photographe JR qui est un peu son Jim Morrisson d’aujourd’hui …
A peine les prix remis, la piste de danse s’est rapidement remplie et l’on a pu admirer le déhanché torride d’Amélie Nothomb qui a littéralement enflammé le dance floor avec son amie Orlan.
Une soirée très réussie qui s’est poursuivie tard dans la nuit.

Facebook5k
Facebook
LINKEDIN
INSTAGRAM23k