by : Mário de Castro

Tous les sens sont en éveil dès que l’on s’approche de la boutique-écrin Goutal inaugurée en 1985, ancrée sous les arcades de la légendaire rue de Castiglione, au numéro 14, à quelques encablures de la prestigieuse Place Vendôme, à Paris.

Annick Goutal dont le parfum iconique Eau d’Hadrien inspiré par les légendaires collines de Toscane décrites par Marguerite Yourcenar dans Les Mémoires d’Hadrien, se devait de faire appel à un tandem de choc, les architectes Claire Bétaille et Bruno Moinard ( 4BI & Associés) pour réinventer ce lieu.

Entre maisons de luxe, hôtels, restaurants et résidences privées, les réalisations du bureau 4BI & Associés couvrent la planète.

Ainsi, ce haut lieu de la rue Castiglione a été aménagé tel un orgue hybride à mi-chemin entre la musique et le parfum.

Haut de 7 mètres aussi large qu’un fût d’arbre plusieurs fois centenaire, il est composé de cylindres transparents longilignes, verticaux et rythmés de lignes ogivales. Déployé autour d’une ellipse, l’orgue prend place devant un grand décor peint a fresco, fait d’ombres de sous-bois dégradés. Le décor bucolique qui sert de cadre à l’harmonium se développe avec lui vers des hauteurs insoupçonnées, magnifiées sur les deux étages par un plafond courbe de staff qui évoque les cimes, le mouvement, l’infini.  Des ombres de feuillages bruissant sont projetées sur cette coupole, un ciel végétal qui convie à la méditation, à l’évocation de la douceur du temps qui passe dans le sillage du merveilleux et incite à l’éveil des sens.

L’excellence  et la noblesse des essences rares sont définitivement au rendez-vous. Une visite s’impose !

www.goutalparis.com

by : Mário de Castro

Facebook5k
Facebook
LINKEDIN10k
INSTAGRAM23k